Envoi de missionnaires tchadiens

APERÇU DU PROJET

Les unions d’église ACT et AET envoient des missionnaires issus de leur églises, dans les zones encore non atteinte par l’Evangile à savoir le nord, l’ouest et le sud ouest du Tchad.

Plus d’une centaine de langues sont parlés au Tchad, ce qui signifie autant de tribus qui coexistent ensemble ayant chacune ses codes, sa culture et ses spécificités. Une famille envoyée dans une autre région doit apprendre une nouvelle langue, s’adapter à son nouveau milieu, en apprendre les règles …

En plus d’apporter l’Evangile dans ces terres arides, les missionnaires doivent faire preuve d’abnégation et de dépendance à Dieu pour pourvoir à leurs besoins matériels. Ils ne peuvent souvent plus compter sur leur famille élargie qui est désormais bien loin d’eux.
Ils associent dès que possible un projet social à leur ministère comme l’ouverture d’une école primaire, d’un dispensaire, d’un internat ou encore de centre culturel dans les villes étudiantes.

A ce jour les ACT ont envoyé plus de 80 missionnaires sur le terrain. Makaina, responsable de ce Département d’Evangélisation et de Mission, est un serviteur de Dieu zélé, qui gère au mieux le suivi de ces missionnaires, avec le peu de moyens mis à sa disposition.
Une partie des dons provient des églises de la capitale. L’Asmaf verse une contribution en fonction des dons reçus à destination du DEM.

Les AET en ont à ce jour envoyé une vingtaine d’envoyés dans la zone du Guéra qui a elle seule, rassemble près d’une trentaine d’ethnies différentes. Moins d’une dizaine ont aujourd’hui accès à l’Evangile.

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *